ACTF

L'Association des Cyclotouristes du Florival

Nous sommes mardi 31/01/2023. Site mis à jour le 29 janvier 2023.
Nouveautés  : Membres 2023 | AG du 27/1 | VTT 2023 | Pgm 2023 | Ma. 24/1 | Ve. 20/1 | Ma. 17/1 | Ve. 13/1 | Ma. 10/1 | pgm | Soirée 6/1 | Ve. 6/1 | Ma. 3/1 | Adhésion | Ma. 27/12 | Ma. 6/12 | Ma. 29/11 | Dim 11/12 route | Dim 4/12 route | Dim 27/11 route | Ve. 18/11 |

Circuits du Florival, le 28 mai 2023.


Actualité : Programme annuel de nos sorties.
2020_10_04.png

Photos et comptes-rendus

Sortie gravel du 26 mars 2022

En ce beau samedi après-midi, avec une météo printanière, c'était le moment idéal pour aller explorer les environs entre route et chemin. Un candidat a répondu à l'appel, nous étions donc deux, Laurent de Bollwiller, qui suit d'un oeil ce qui se passe à l'ACTF et qui est venu rouler.

Direction le col du Hundsruck mais quasiment tout le temps à l'écart de la circulation. C'est très agréable et surtout ça offre un autre point de vue sur des lieux que nous connaissons pour y passer par la route. Le col du Hundsruck est très différent, pas moins raide je vous rassure, en montant par le chemin et en allant plus haut pour redescendre sur Bourbach via la ferme des Buissonnets. Je vais éviter de vous rechanter les louanges de cette façon de faire du vélo, vous connaissez mes arguments.

 

  • La montée au Hundsruck, plus que déconseillée en pneus de 25 gonflés à 7 bar.

  • Au point le plus haut avant de descendre à la ferme des Buissonnets.

  • Le vélo Origine Trail de Laurent et le Sobre Versatile de Christophe.
  • Entre Bourbach le Bas et Michelbach.

  • Vue sur le plan d'eau de Michelbach.

La pratique du gravel que nous proposons de temps en temps ne rencontre pas un grand succès. En faisant le bilan sur une année, avec de nombreuses sorties annulées car certains samedis il y a d'autres choses à faire que du vélo, nous arrivons à constituer un groupe de quatre personnes, deux de l'ACTF et deux extérieures à l'ACTF. Notre territoire est idéal pour faire du vélo de route, du VTT, cette pratique gravel se rajoute aux autres façons de rouler et a peut-être du mal à prendre dans la région. C'est le verre à moitié vide.

On peut voir le verre à moitié plein. Si de temps en temps ces quatre personnes se retrouvent pour rouler ensemble le but n'est-il pas atteint ? Faire du vélo, passer un bon moment, découvrir des endroits que nous ne connaissions pas de façon conviviale. Il n'y a donc pas de raison de s'arrêter là.

Lien vers le parcours de ce jour :

À bientôt pour une autre sortie où l'on continue à rouler quand la route s'arrête.

Christophe

La citation du moment :

On peut pédaler longtemps et loin. Très vite, avec une bonne technique cycliste et un peu d'entraînement, le corps s'habitue à l'effort et en redemande. Après quelques centaines de kilomètres on peut pédaler paisiblement tout au long du jour et envisager d'affronter des côtes sérieuses et des parcours accidentés. Après quelques centaines de plus, on peut jouer à accélérer, à tirer des bouts droits. On accède ainsi tranquillement à cet éden qu'est la "forme". On se croit donc au paradis.
C'est là que, sur votre petite route habituelle, dans la bosse, vous rejoignez un compagnon cycliste et que vous décidez de rester dans sa roue. D'un seul coup d'un seul, vous perdez votre paradis et votre latin.
Paul Fournel, Besoin de vélo