ACTF

L'Association des Cyclotouristes du Florival

Nous sommes vendredi 21/01/2022. Site mis à jour le 16 janvier 2022.
Nouveautés  : Dim. 16/1 | Dim. 2/1 | Ve. 31/12 | Statshunter | Adhésion 2022 | Pgm 2022 | Ve. 17/12 | Dim. 19/12 | Pgm route 19/12 | Vidéo | Ma. 14/12 | Agenda | Dim. 12/12 | Technique | Bilan | Dim. 5/12 | CF 2022 | Zone membres | SF Valognes | Marche automnale |



Actualité : Le vendredi 28/1/2022 à 18h30, notre AG
80.png

Photos et comptes-rendus

Sortie du mardi 14 décembre 2021

Nous partîmes trois et rentrâmes cinq, effectivement au départ à Wuenheim, Bernard S. Materne et bibi avons récupéré Gilou sur la route de Berrwiller en direction du fief à Mario puisque le départ réel se fera de chez lui. Servi à domicile l'ancien comme un VIP.

Comme un phoenix renaissant de ses cendres, la Vieille cavalerie semainière revigorée reparti de l'avant pour une petite escapade gentillette baignée de soleil qui la mena à Leimbach, Aspach, Burnhaupt et retour par Heimsbrunn, Reiningue, Wittelsheim et c'est là, que l'histoire va commencer sur le parking du Bowling.

En effet nous y fîmes une petite pause pour que Mario nous narre une aventure qui lui était arrivée quelques jours auparavant, c'est dans ces environs que son pneu ar. décida de récupérer une impureté pour se dégonfler. T° ext. 3°, il décida donc de demander le gîte (pas le couvert) à une entreprise voisine histoire de réparer dans des conditions moins glaciales. Quelle fut sa surprise !!! d'être reçu par une dame digne de figurer au palmarès de Miss France ... et très avenante, sa galère se transforma en changement de chambre le plus agréable de toute sa longue carrière de cyclo. Mais aujourd'hui le conte de fée s'arrêtera brutalement deux kilomètres plus loin puisque c'est devant la déchetterie de Wittelsheim que son pneu ar à nouveau lui rapellera à son bon souvenir ...

Après ces petites péripéties retour de chacun dans ses pénates après une balade somme toute bien sympa.

J-Luc.  

La citation du moment :

Qui n'a pas expérimenté ce moment de basculement où, tout recroquevillé sur son guidon, fouetté par les trombes d'eau, on lâche tout à coup l'idée que la pluie est notre ennemie, on s'ouvre à elle, on accepte son ruissellement sur le visage comme une caresse du ciel, et l'on se met à rouler dans les flaques en riant, achevant de détremper le reste de sous-vêtements secs, mais heureux tout soudain de faire corps avec la tourmente, d'en être, et donc de ne plus en souffrir, parce que dans l'acceptation de cet univers liquide, mélange de ciel et de terre, on y a découvert une manière inédite d'évoluer, telle une sirène à l'envers ?
Didier Tronchet Petit traité de vélosophie