ACTF

L'Association des Cyclotouristes du Florival

Nous sommes mardi 11/08/2020. Site optimisé pour Mozilla Firefox et mis à jour le 10 août 2020.
Nouveautés  : Séjour dans l'Ain. | VTT 9/8 | SC du 31 juillet | MAJ du pgm | SD 26/7 | SC du 24 juillet | SC du 21 juillet | SD 19/7 | SC du 17 juillet | Corse, étape 5 | Vtt du sam. 11/7 | Corse, étape 4 | SC du 10 juillet | Corse 1, 2 et 3 | SC du 7 juillet | Vtt du sam. 4/7 | SC du 3 juillet | MAJ pgm | Dans l'Ain | SC du 30 juin | SD 28/6 | SC du 26 juin |

Les circuits du Florival initialement reportés au 11/10 sont annulés.
Actualité :
95.png

Photos et comptes-rendus

Sortie convivialité du 7 juillet 2020

Après un petit intermède musical du côté de Fessenheim et Neuf-Brisach, place aux grandes manœuvres vosgiennes. Direction le Markstein en passant par Lautenbach Zell pour apercevoir quelques pièces de l’exposition plein air de Roland Issenlor. Art contemporain certes, mais qui ne laisse pas indifférent. Malheureusement, les visites ne se font que les Week-End. En route pour la 1ère ascension du jour et tout naturellement je me retrouve en serre file. Une biche effarouchée nous coupe la route juste avant le sommet.

Aucun membre du comité ne se trouvant parmi nous, on se posait la question d’un retour par la vallée de Thann ou l’enchainement du Grand Ballon et du Vieil Armand. C’est finalement ce dernier choix qui nous amena chez Gérard RICH ou Christian, un futur adhérent qui nous offrit le pot d’arrivée. En voilà un qui connait les bonnes manières ! Dans ce raidillon, Huguette se retrouva sans son doping habituel et dut monter ce coup de cul à la pédale.

Petit incident aux lourdes conséquences puisque nous regagnons la plaine en descendant le Col Amic. La fraicheur inhabituelle en ce début de juillet nous permit cependant de grimper sans l’invasion des mouches et autres taons mais que le K way fut utile. Pour midi tout le monde ou presque se retrouva devant son assiette !

  Mario  

La citation du moment :

Être assis sur la selle, ne pas porter le poids de son propre corps donne à la pratique de la bicyclette quelque chose de la nage, quelque chose du vol. La selle vous porte, comme l'eau, comme l'air; la selle, mais aussi le cadre, mais aussi le pneu, mais aussi l'air comprimé dans le pneu qui vous donne des ailes.
La différence, cependant, entre le vélo et la nage est que le cycliste, les yeux ouverts et les cheveux au vent, va plus vite que l'homme, alors que le nageur se traîne, ferme les paupières et se bouche les oreilles.
La différence entre le vélo et le vol est que le vélo est possible et le vol pas encore.
Paul Fournel, Besoin de vélo