ACTF

L'Association des Cyclotouristes du Florival

Nous sommes mardi 29/09/2020. Site optimisé pour Mozilla Firefox et mis à jour le 27 septembre 2020.
Nouveautés  : Dans la Meuse | SD 27/9 | Chasse | Gravel 26/9 | En Savoie | SC du 22 sept. | MAJ du pgm | Pgm: gravel | SD 20/9 | MAJ du pgm | SC du 18 sept. | Dans la Meuse | SC du 15 sept. | Forum des associations | Matos vélo | SC du 11 sept. | Journée du 6/9 | Vélo de nuit | SC du 4 sept. | MAJ du pgm | Vélo à vendre | Nocturne | RAAF |

Groupe 3 du dimanche, départ à 9h de la Mab.
Actualité : Nouveau, des sorties gravel à notre programme.
110.png

Photos et comptes-rendus

Sortie convivialité du 23 juin 2020

Une brochette de mousquetaires pour la sortie d'aujourd'hui. Lucio qui fait un come back, Bernard et Daniel, les piliers qui tiennent la boutique et un enseignant en chômage technique faute d'élèves et d'annulation des épreuves du bac.

Programme fait au doigt levé, non pour céder à une mode de l'improvisation mais pour s'assurer du soutien d'éole quand la fatigue aura entamé nos forces. Ce sera donc un classique Firstplan, Soutzbach, Wintzenheim et retour par Éguisheim.
Malgré l'absence de notre gentil organisateur expert en curiosités touristiques nous n'avons pas que roulé la tête dans le guidon. Un peu tout de même, Daniel ayant titillé les troupes par un discours démobilisateur prenant excuse du poids des ans, de celui de la caravane et autres arguments fallacieux avant de laisser le trio loin derrière lui dans la montée du Firstplan. Il a fallu se charger de mettre en accord ses paroles et son classement à l'arrivée au col.

De nombreuses pauses au retour, Soultzbach pour se rafraîchir et faire honneur à son eau au goût caractéristique et belle surprise, la découverte d'une oeuvre d'art, en photo ci-dessous. Mais où ?      

Bonne route à tous et vive le vélo.
 Christophe

   

La citation du moment :

Il y a dans le vélo une relation animale au monde : les montagnes que l'on voit sont à escalader, les vallées à dévaler, les ombres sont faites pour se dissimuler et pour s'étendre. Être dans le paysage, dans sa chaleur, dans sa pluie, dans son vent, c'est le voir avec d'autres yeux, c'est l'imprégner en soi d'une façon instinctive et profonde. La montagne qui se dresse devant moi n'est pas une montagne, elle est d'abord une côte à gravir, une épreuve, un doute, une inquiétude, parfois. Au sommet elle est une conquête, une légèreté. Je l'ai prise et elle est en moi.
Paul Fournel, Besoin de vélo