ACTF

L'Association des Cyclotouristes du Florival

Nous sommes dimanche 28/02/2021. Site optimisé pour Mozilla Firefox et mis à jour le 28 février 2021.
Nouveautés  : SD 28/2 | SC 23/2 | SD 21/2 | SC 19/2 | SC 16/2 | SD 7/2 | VAE | Entretien | SD 31/1 | MAJ du pgm | Le tubeless | Les panneaux | Idées de voyage | Longue distance | SD 24/1 | Programme 2021 | Diaporama | Zwift | SD 10/1 |

Actualité : Notre AG est reportée au 9 avril 2021 à 18h.
81.png

Photos et comptes-rendus

Sortie du 27 septembre 2020

 

    Neuf personnes au départ, les règles sanitaires sont donc respectées puisque l'effectif ne dépasse pas dix. En faisant du vélo il y a une certaine distance entre nous et au moment de nous retrouver pas de poignée de main ni d'embrassade. Ces neufs personnes ne partent pas ensemble, il y a là deux groupes, Florence, Simone, Daniel et Fernand pour le groupe 2, Mathieu, Xavier, Régis, Marvin et Christophe pour le groupe 1.

    La météo étant très automnale, on ne va pas monter très haut, direction la Cantine Zeller (670 m). Mais avant ça petit passage par le col au-dessus de Soultz (Ruetschmatt), Jungholtz, Gros Chêne. L'idée générale est de ne pas faire une grosse montée suivie d'une longue descente mais plutôt d'alterner des petites séquences de montée et descente pour ne pas se refroidir. Le VTT est idéal pour cela, il permet de varier les parcours bien mieux que sur route. Changements de rythme assurés !

  • Un peu avant la Cantine Zeller les deux groupes se retrouvent. C'est le moment de faire une petite pause et de savourer le traditionnel Berawecka de Régis. Sans sucre ajouté et Bio s'il vous plaît !
    Les deux groupes se recroiseront un peu plus loin à proximité du cimetière des Uhlans.

Belle sortie avec ces couleurs automnales et finalement nous n'avons pas eu froid.
28 km et 800 D+ pour le groupe 1.
Vive le vélo.

La citation du moment :

Après la coupure hivernale (tous les cyclistes n'ont pas la chance de passer l'hiver au soleil), les premières promenades sont laborieuses. Elles sont toutes tachetées de petites douleurs. De petits coups de froid, de crampes, de chutes de désir. Pourtant la progression est régulière et vous retrouverez vos repères.
Et puis, un matin, vous avez l'impression de sortir de prison. L'air, qui est identique à ce qu'il était la veille, vous paraît léger, le paysage se déploie et vous vous sentez à votre place, à la pliure de la montagne. Vous aimez la bosse que vous grimpez et pour fêter ça vous mettez deux dents de mieux et vous accélérez. Vous êtes en forme.
Paul Fournel, Besoin de vélo