ACTF

L'Association des Cyclotouristes du Florival

Nous sommes dimanche 22/09/2019. Site optimisé pour Mozilla Firefox et mis à jour le 17 septembre 2019.
Nouveautés  : PBP | Maj pgm | Nocturne | SC 10/9 | Dim. 8/9 | SC 6/9 | SC 3/9 | Forum des associations | SC 30/8 | SC 27/8 | 25/8 | SC 20/8 | SC 16/8 | 15/8 | SC 13/8 | SF à Cognac | Dim. 11/8 | SC 9/8 | SC 6/8 | Statshunter | Chasseral | Dim. 4/8 |
Actualité : Reprise du VTT le dim 6/10. Rdv à 9h à la Mab à Soultz.
27.png

Photos et comptes-rendus

Sortie en pays Welche (23 juin 2019)

Plus d'une douzaine de cyclistes ce matin pour cette belle sortie proposée par Jean-Luc. Au programme, la route du vin jusqu'à Turckeim pour grimper aux Trois-Épis avant de basculer sur Orbey. Ensuite les deux petits cols, petits par l'altitude et la largeur de la route seulement, de Bermont et Chamont et retour par Kaysersberg.

 

    Au départ devant le centre sportif de Guebwiller.

  • Chemin classique, mais néanmoins magnifique, jusqu'à Gueberschwihr.

  • Premier passage qui pique, le mur avant Voegtlinshoffen.

  • Après Orbey une petite route mène au col de Bermont. Pas très haut, 646 m, et à l'écart de la circulation, ce col permet de passer d'Orbey à Lapoutroie. Par contre certains passages affichent de bons pourcentages.

  • Après Lapoutroie, le col de Chamont. Magnifique avec ces vieilles fermes, la vue dégagée sur la vallée et toujours sur une petite route. C'est là que nous ferons une pause bien méritée, pour recharger les batteries et savourer ce milieu de moyenne montagne.

  • Qu'il fait bon sur ce banc à l'ombre.

  • Retour par Kaysersberg, Turckheim et le vignoble pour certains, d'autres préférant chercher un peu de fraîcheur sur la route des cinq châteaux, le couvent Saint Marc pour finir par le Bannstein.

  • Superbe sortie dans une ambiance très sympathique, merci à l'organisateur et aux participants.

    Le parcours de la version montagneuse.

La citation du moment :

Comme la marche, le vélo est un pied de nez à la modernité. Il rappelle à la sensation du monde. Il ne privilégie pas le seul regard à la différence de la voiture, il confronte en permanence à la sensorialité du monde, aux odeurs, aux paysages, aux sons et aux bruits environnants...
David Le Breton