ACTF

L'Association des Cyclotouristes du Florival

Nous sommes dimanche 21/07/2019. Site optimisé pour Mozilla Firefox et mis à jour le 17 juillet 2019.
Nouveautés  : SC 16/7 | SC 12/7 | TdF 2 | TdF 1 | 4 actf dans les Alpes | Strasbourg le 6/7 | Tous à vélo (7/7) | Maj pgm | SC 5/7 | BPF en Artois | Séjour dans le Doubs | Sortie à la journée (23/6) | SC 21/6 | Bernard en Corse (2) | BRM 600 | La longue distance pour les nuls |
Actualité : Rejoindre l'ACTF.
70.png

Photos et comptes-rendus

Voyage en corse de Bernard

Bernard S. a programmé des vacances en Corse. Même si la destination est belle, rien d'exceptionnel.
Sauf qu'il s'y rend à vélo en traversant les Alpes bien sûr. C'est déjà moins courant.

Bonne route à toi Bernard pour ce beau voyage.

Son compte-rendu des premiers jours

Hier matin, départ sous une petite pluie jusqu’à Bâle puis amélioration progressive du temps. La distance a été supérieure à mes prévisions initiales (182 km au lieu de 150) car ayant repoussé mon départ de 2 jours j’ai du changer d’hébergement. Le fait de décaler la date a fait passer la nuit de 62 € à 174 €; faut pas pousser! J’ai donc changé d’hôtel.

Aujourd’hui moins de distance, 132 km, mais plus de difficutés avec l’ascension du Gottard. Super beau temps, mais la montée (32 km) a été effectuée avec vent...devinez dans quel sens...et dans la descente il a forci, bien sûr toujours de face. Qu’est ce c’est frustrant de devoir pédaler sans arrêt sur 40km alors qu’on pourrait se laisser glisser tranquillement. Enfin, c’est fait.

Pour ceux qui vont sur Strava, vous pouvez être surpris par le dénivelé de ce jour (3165 m), je le suis aussi. Garmin m’indique 1984 m alors qu’Openrunner m’avait prévu 2564 m, ce qui me semble être plus près de la réalité.
Enfin, aucune importance. Tout va bien.

Mario, Lucio, Gilberto, Huguetta, Danielo etc, demain j’attaque la patrie de vos ancêtres; je ne suis pas sûr que ce soit le cas des 3 derniers cités...

Belles randos à vous aussi et à bientôt.

Suite

En arrivant à la frontière italienne au sommet d’une côte courte mais...sympa, le douanier m’a demandé si c’était moi le pote de Mario et Lucio. Je pensais qu’il allait ouvrir une bouteille de proscutto.
Que nenni, il m’a tout simplement ignoré et j’ai pu poursuivre ma route incognito.

Autant la navigation est relativement facile en Suisse (à nuancer car certaines pistes cyclables indiquées comment par du bitume, se poursuivent par un chemin carrossable et se terminent en sentier digne du Club Vosgien). Donc demi tour car je n’ai pas de randonneuse ni de Gravel.
Les abonnés à strava ont du se poser des questions en lisant les données de ce jour. Tiens, il a fait 65 km et 708m de dénivelé le matin, et l’aprés- midi pour éliminer les toxines après la sieste il a fait une petite ballade de 17,9km et 25m de dénivelé. Explication: comme il a fait assez chaud, un moment le portable a sonné en disant qu’il s’arrêtait pour surchauffe. J’avais oublié ce matin de verser du liquide de refroidissement!
En fait le gps indique 157km et 910 m de d’énivelé, alors que openrunner avait calculé 1225m. C’est pas grave !

Demain direction Gênes et le ferry le soir. En photo mon dîner préparé exceptionnellement par le paysan bio qui m’héberge, rien que des produits de sa ferme. Pour les pâtes je ne suis pas sûr. Habituellement les agritourimo (demandez des explications à Lucio qui m’a initié à ce type de nuitées) ne servent pas de repas le soir, mais comme le village le plus proche, donc un restaurant, est à 20 minutes à vélo et que l’orage menace, il a fait une exception pour moi. Qu’est ce qu’ils sont sympas ces rit..., pardon, ces italiens.

À demain soir sans doute. Bernard Désolé , la tablette ne veut pas joindre la photo. Demain peut-être.

Dernière étape

Désolé pour le retard avec lequel je termine mon bla-bla. Je voulais m’y mettre sur le ferry entre Gênes et Bastia mais la wifi était payante. Par principe j’ai refusé de payer pour ça. En Corse j’ai eu des problèmes de connexion jusqu’à maintenant. Je retire tout ce que j’ai pu dire de négatif sur les Italiens. Vous vous souvenez du fermier qui m’avait hébergé et bien nourri ? Au moment de me présenter ma note avant de partir il me demande si 5€ pour le dîner ça me convient. Je lui dis que ce n’est pas un prix raisonnable et lui propose au moins 10€, ce qu’il refuse...

Comme j’avais des soucis de dérailleur, il me donne l’adresse d’un marchand de vélo à 15 km de là. J’y vais et le mécano m’attendait car le fermier l’avait appelé. Il passe 20 minutes à régler le problème plus un souci de fixation de sacoche et me demande...3€. Incroyable !
Qu’est-ce qu’ils sont sympa ces Italiens !

J’ai découvert en rase campagne une spécialité italienne que je n’ai pas consommée. Non il ne s’agit pas de la pizza ou des spaghettis. Au bord de la route à 5km du village le plus proche je vois une jeune femme court vêtue assise sur un pliant avec un parasol. Visiblement elle n’était pas en tenue pour cueillir des fraises. Cinq km plus loin trois autres femmes dans la même tenue attendaient visiblement...un client. Triste vision!

Mon périple s’est terminé par la montée du passo della Bocchetta (un peu plus de 700m seulement) dans le brouillard et avec vent de face toute la journée. La mer approche...

Dernier jour : Bastia Porto Vecchio sous le soleil . Vivement les vacances !

Merci encore à Raymond qui m’a prêté un porte bagages.
À bientôt
Bernard

 

La citation du moment :

"La bicyclette me rend ma jeunesse où elle fut pour moi la première expression de la liberté."
Gérard Bauer